Bâtiment de la douane suisse de Veyrier 1

[CH]

 

 

 

Bâtiment de la douane suisse de Veyrier 1 [CH]

A la frontière.

Lieu de franchissement officiel autorisé uniquement pendant la journée mais aussi d’évasions et de passages illégaux.

Plusieurs arrestations dont des aviateurs alliés (évadés de camps suisses ou en transit) dans le périmètre.

Lieu de passage « officiel » de la frontière pour le 7ème régiment de spahis algériens de l’armée française. Interné en juin 1940, le 7° RSA a été rapatrié en janvier 1941 vers la partie non occupée de la France par les Allemands (« zone libre »). Arrivés en train à Satigny, les spahis sont partis à pied jusqu’à Veyrier pour rejoindre Annemasse. Par Marseille, le régiment a ensuite gagné l’Algérie pour être dissous.

Voir à ce propos le film (version originale complète) trouvé aux Archives fédérales suisses montrant notamment un des camps d’internement pour les spahis et surtout le parcours entre Satigny et Veyrier.

Voir le film

Quelques très faibles protections de frontière.

Un des postes de douane sur le Canton servant de point fixe de contact avec le service de renseignements suisse (SR) pour ses propres agents et pour la résistance.

Locaux qui ont dû être utilisés pour interroger des personnes arrêtées.

Passage de douane plus occupée de manière permanente depuis quelques années avec le bâtiment utilisé par des privés.

4 x A {dont celle antérieure aux années 40 avec la trace des rails de tram}.
2 x N.